Biographie

Eric Meylan est né à Genève, où il accomplit ses études. Passionné de photographie, il débute en utilisant surtout des moyens formats et approfondit sa technique en suivant, en 1974 et 1975, les cours de Jesus Moreno. Il fait partie d’un petit groupe travaillant avec ce photographe, en 1975 et 1976. Dès cette année, il participe à plusieurs expositions collectives et personnelles et crée des cours de photographie dans un collège genevois.

Il se distingue dans divers concours et reçoit d’Hasselblad, en 1978, un « Master Award For Photographic Excellence ». En 1982, il obtient le 1er prix noir-blanc du concours du Musée d’Histoire Naturelle de Fribourg.

Il complète et diversifie sa formation en suivant les enseignements, pour la couleur, d’Alain de Kalbermatten, en 1987, et de Maurice Vouga, la même année. Il participe à un stage approfondi du photographe Daniel Baudraz, en 1989. Il réalise également des montages audiovisuels pour l’Instruction Publique genevoise, de 1986 à 1994.

En collaboration, il publie en 1990 un travail sur les médias et la pédagogie de l’image. Depuis 1991, il se consacre à des recherches plus personnelles, entre autres sur les paysages péri-urbains, la nature, le portrait ou les métiers en voie de disparition.

Il est admis en 1994 à la SSBA-Genève et est reçu comme membre-photographe de FOCALE, à Nyon, en 1997. Il en devient le président, de 1999 à 2004. A partir de 2005, il diversifie ses travaux, photographie le corps humain et continue des prises de vues dans de grandes villes européennes.


Les vies parallèles d'Eric Meylan



Depuis des décennies, Eric Meylan vit, un appareil photographique à portée de main, l'œil obsédé par l'image à cadrer dans la nature, parmi les humains qui l'entourent, dans les villes. Après, il s'enfermait dans l'obscurité de sa chambre noire pour révéler ses prises de vue. Puis le labo numérique a succédé à la chambre noire.

La couleur est rapidement arrivée, peu après le noir et blanc. Eric Meylan s'en est enthousiasmé, jouant du plus terne au plus exubérant. Sa récente série,  Flower Power, est un joyeux délire de fleurs et de féminité, la sensualité de la peau rencontre la fraîcheur des pétales.

Quand il ne photographiait pas, Eric Meylan enseignait, notamment la pédagogie de l'image et bien sûr, la photographie.

« D’une façon générale, je me suis focalisé sur des thèmes traitant de la nature, de l’empreinte de l’homme sur son environnement (naturel ou construit), des activités des êtres humains (vaste programme !), du portrait, également.
Mais cette liste n’est pas exhaustive!
Ma démarche est thématique et les sujets très variés car mes intérêts sont multiples. Le sujet choisi détermine la façon de le traiter : format, argentique (de moins en moins…), numérique, noir et blanc, couleur (de plus en plus !) ? Que de choix possibles et intéressants ! »

Eric Meylan a montré son travail dans de nombreuses et régulières expositions collectives mais aussi personnelles, en Suisse romande et dans quelques lieux de France, notamment Besançon, Montpellier.

(D’après Claire-Annette Mussard)


QUELQUES EXPOSITIONS PERSONNELLES


Centre d’Art en l’Ile, Genève, 1991.
Victoria-Hall, Genève, 1992-1993.
Galerie La primaire, Conches près Genève, 1996.
Galerie Focale, Nyon, 1997.
Domaine de la Vigne Blanche, Cologny près Genève, 2001.
Villa du Jardin Alpin, Meyrin près Genève, 1998.
Villa du Jardin Alpin, Meyrin, 2004.
Rencontres Photographiques du Genevois, Saint-Julien, 2005.
La Galerie Photo, Montpellier, 2006.
Galerie Fotografika, Gland, 2013.
Le Clos du Buis, Bonnieux, France, 2014.
Villa du Jardin Alpin, Meyrin près Genève, 2014

NOMBREUSES ET REGULIERES EXPOSITIONS COLLECTIVES